avion d'observation Voisin

14
18

Photos, images et documents de la Grande Guerre de 1914-1918 WW1

   Etude des positions allemandes       Région du Plateau de Loermont

Photo du dossier de l'étude des positions allemandes dans la région du Plateau  de Loermont, guerre 1914-1918, poste observatoire
  Texte descriptif du poste observatoire expliquant son état et plan de coupe longitudinale qui montre son mode de construction jusqu'à 8 mètre sous terre, ses aménagements pour les hommes et son moyen de communication par tube acoustique métallique.
 L'observatoire est le poste indispensable, entre autres, pour le réglage des tirs d'artillerie. En général placés à des endroits surélevés et dominants, ils sont de construction plus ou moins sophistiquée, de la simple guérite à l'observatoire équipé de périscope (voir page suivante), tout est bon et même l'existant comme les clochers d'église par exemple.
 D'autres moyens ont été utilisés comme les ballons, des arbres (voir page 6) ou même des échelles-observatoires assez légères pour être transportées par les voitures des batteries de campagne.
  Un parados est une masse de terre élevée sur un rempart pour protéger les défenseurs contre les coups par derrière. Celui de l'abri inachevé de la page précédente est le mur à droite de l'entrée.
            ( 4 )
 II°- Observatoires - Points 31-34 - 79 -28

a) Observatoires bétonnés - Point 31.- L'observatoire de la tranchée de l'Enfer est particulièrement puissant. Il est disposé devant un abri à trois couches de rondins, avec lequel il ne communique pas, et qui a été défoncé par une bombe de 58 T. cet abri lui forme parados. Il est divisé en deux chambres, l'une chambre d'accès qui communique avec l'extérieur par un petit boyau, fermé par une porte en fer. Dans cette chambre aboutit également un escalier qui communique avec le grand tunnel (34-36-37). La chambre d'observation ne présente rien de particulier.